auditorium 300, 14 Nov 2020 13:30-15:00

Après l’état d’urgence prolongé dans les affaires terroristes et les attentats de 2015, la France connaît maintenant l’état d’urgence sanitaire avec des limitations exceptionnelles dans la liberté de circuler, celle de se rassembler. Durant cette période on a pu avoir le sentiment que les fonctionnaires de police faisaient la loi, des violences ont été commises dans des rues désertes. Deux mois de limitation de circulation pour limiter les risques d’exposition ou pour pallier le manque de moyens et d’anticipation. Les politiques publiques n’ont-elles pas l’obligation de mettre en œuvre des moyens qui prennent en compte l’impossibilité de porter atteinte aux libertés fondamentales ?

IMPORTANT : En raison des dernières restrictions sanitaires, la 6ème édition des rencontres est annulée et sera reportée à une date ultérieure.

Merci à tous de votre soutien et prenez soin de vous et de vos proches.