Amphithéâtre, 14 Nov 2021 17:30-19:00

La défiance envers la presse et les journalistes est un sujet d’inquiétude, les réseaux sociaux sont l’objet de critiques du monde politique et médiatique. Comment l’alerte trouve-t-elle, peut-elle trouver sa place ? Comment les lanceurs d’alertes peuvent-ils publier, faire publier les informations qu’ils considèrent comme graves pour notre société ? Comment un journaliste, avec les contraintes d’un système économique et politique de l’entreprise de presse, gère-t-il l’alerte ? Comment le lanceur d’alerte qui ne trouve pas d’écho dans les médias peut-il publier les faits hors de réseaux sociaux ? Les réseaux sociaux, largement décriés par certains journalistes, qualifiés de “complotistes” après avoir été désignés comme “populistes”, sont pourtant une source d’information pour les journalistes qui y puisent contacts et informations, Nous proposons un échange sur ces difficultés récurrentes entre presse et alertes, avec ses coups d’éclat et ses déboires. L’investigation indépendante existe-t-elle pour les journalistes, ne choisissent-ils pas eux-mêmes les sujets porteurs. Nous avons invités des journalistes de confiance ayant montré leur engagement pour l’information et aussi l’une des lanceuses d’alerte qui connait des déboires pour tenter de clarifier ces difficiles relations sur un plan plus général.