Salle Gradin, 23 Nov 2019 13:00-14:30

En qualifiant les Gilets Jaunes d’« émeutiers » (Laurent Nuñez), de « complices du pire » (Emmanuel Macron) ou de « séditieux » (Christophe Castaner), de complotistes ou de factieux, le Gouvernement, les personnalités politiques ou médiatiques exprimaient-ils leur peur POUR la République ou une peur DE la République ?
A la lumière, notamment des articles 12, 14 et 15 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, un tel mouvement est-il légitime, qu’exprime-t-il par sa forme, ses actions, son organisation ? Un an après la première mobilisation, peut-on considérer que ce mouvement a lancé une alerte ?

IMPORTANT : En raison des dernières restrictions sanitaires, la 6ème édition des rencontres est annulée et sera reportée à une date ultérieure.

Merci à tous de votre soutien et prenez soin de vous et de vos proches.