Amal BENTOUNSI

Fondatrice "Urgence notre police assassine"

Amal Bentounsi a fondé le collectif des familles des victimes tuées par la police. Son frère, Amine Bentounsi, a été abattu d’une balle dans le dos en 2012 à Noisy-le-Sec.
«Pour moi, le discours du secrétaire d’Etat est classique. Il n’y a aucune remise en question de la police. Elle est soutenue par sa hiérarchie, le ministère de l’Intérieur et la majorité des médias dominants. Dès lors qu’on dénonce des abus ou qu’on ne va pas dans leur sens, on est directement taxé d’être antipolice et de nuire à leur sécurité. Alors que de nombreuses victimes attendent que l’institution se remette en question, ce discours est insupportable. On devrait tout leur pardonner sous prétexte qu’ils nous rendent service ? On veut qu’ils soient irréprochables. Et que, lorsqu’ils commettent des actes graves, il n’y ait pas de clémence. Pourtant, la plupart des affaires aboutissent à des non-lieux. La France baigne dans une culture d’impunité policière. Il faut continuer à se battre pour faire avancer les choses. Le policier qui a tué mon frère a ainsi été condamné en appel en 2017 à cinq ans de prison avec sursis : une condamnation en demi-teinte mais une condamnation quand même. Nous avons fondé l’application mobile “Urgence violences policières” qui permet de capter les interventions policières et de conserver les images géolocalisées sur un serveur sécurisé. Pas pour faire du buzz, mais pour atténuer les tensions qu’il pourrait y avoir sur place, le policier se sachant filmé.» Source https://www.liberation.fr/france/2020/05/28/amal-bentounsi-soeur-d-une-victime-des-lors-qu-on-denonce-des-abus-on-est-taxe-d-etre-antipolice_1789712

Rencontres

IMPORTANT : En raison des dernières restrictions sanitaires, la 6ème édition des rencontres est annulée et sera reportée à une date ultérieure.

Merci à tous de votre soutien et prenez soin de vous et de vos proches.