Hautes Résolutions

Santé publique: qu’a révélé la Pandémie ?

Santé publique: qu’a révélé la Pandémie ?

2 Avr 2022 | Les Alerteurs

LES ALERTEURS - Hautes Résolutions

"LES ALERTEURS" est une chaine d'entretiens avec les acteurs de l'alerte créée par les organisateurs de la Rencontre annuelle des Lanceurs d'alerte. On y retrouve des entretiens d'une heure dans les conditions du direct au cours desquels les lanceurs d'alerte, journalistes, juristes, chercheurs... s'expriment sur les alertes mais également précisent leur approches et leurs définitions des termes alerte, lanceurs d'alerte ou encore intérêt général.

C'est également l'occasion de s'interroger sur ce qui conduit à alerter ou ce qui freine l'alerte, sur les méthodes employées pour entraver la diffusion des informations ou sur la protection des lanceurs d'alerte.

La chaine "LES ALERTEURS" est également accessible sur Peertube 

Découvrir d'autres entretiens

Et licet quocumque oculos flexeris feminas adfatim multas spectare cirratas, quibus, si nupsissent, per aetatem ter iam nixus poterat suppetere liberorum, ad usque taedium pedibus pavimenta tergentes iactari volucriter gyris, dum exprimunt innumera simulacra, quae finxere fabulae theatrales.

Quam ob rem cave Catoni anteponas ne istum quidem ipsum, quem Apollo, ut ais, sapientissimum iudicavit; huius enim facta, illius dicta laudantur. De me autem, ut iam cum utroque vestrum loquar, sic habetote.

Harum trium sententiarum nulli prorsus assentior. Nec enim illa prima vera est, ut, quem ad modum in se quisque sit, sic in amicum sit animatus. Quam multa enim, quae nostra causa numquam faceremus, facimus causa amicorum! precari ab indigno, supplicare, tum acerbius in aliquem invehi insectarique vehementius, quae in nostris rebus non satis honeste, in amicorum fiunt honestissime; multaeque res sunt in quibus de suis commodis viri boni multa detrahunt detrahique patiuntur, ut iis amici potius quam ipsi fruantur.

C’est au printemps 2015 qu’émerge l’idée du premier salon du livre des lanceuses et lanceurs d’alertes entre Catherine et Gilles Bruey, libraires indépendants à Argenteuil, et Daniel Ibanez. Le nom du salon s’est formé en associant les différents enjeux de l’alerte, publication, transmission et protection.
C’est la déclinaison du nom du salon « Des Livres et l’Alerte » en « Délivrer l’alerte » et « Délivrez l’Alerte ! » qui a finalement imposé ce choix.